Ouest France le 21 novembre 2013

 

 

Après son tour du monde, elle fait le tour des écoles

Rezé - 21 Novembre

 

apres-son-tour-du-monde-elle-fait-le-tour-des-ecoles.jpg

 Christine Le Gall (debout, troisième à partir de la droite) entourée de l'équipe éducative et des élèves du collège Sainte-Anne, qui ont participé virtuellement à son tour du monde. | 


Après avoir bouclé son tour du monde, la globe-trotteuse Christine Le Gall partage avec les collégiens, qui ont participé au projet de son association Perspectives voyageuses.


À partir de deux questions « Pourquoi j'apprends ? À quoi ça sert ? », l'idée était de comprendre la politique éducative des treize pays visités. Jeudi 14 novembre, Christine Le Gall était au collège Sainte-Anne, un des onze établissements - dont neuf de la région - à avoir répondu à son appel.


Pendant son voyage, du 13 septembre 2012 au 27 août 2013, elle a entretenu, avec des élèves de 6e du collège, une correspondance hebdomadaire. Les yeux encore perdus dans les horizons lointains aperçus en photo, Alizée résume le sentiment général : « On avait l'impression de voyager avec elle. » Et Marine d'ajouter : « C'était vraiment une heure de plaisir, ça donne envie de partir découvrir le monde. »


Devant un public très intéressé, Christine Le Gall raconte : « En France, l'éducation est basée sur l'acquisition des connaissances. Dans les pays anglo-saxons, ce sont le savoir être et la découverte de ses compétences personnelles qui priment. L'idéal pourrait être un mélange des deux. »


« Au milieu de 500 enfants noirs »


Parmi les souvenirs qui l'ont marquée, elle retient « le Cambodge où l'art est utilisé comme support à la résilience après les massacres des Kmers Rouges » ou encore sa visite à Soweto dans l'Afrique du Sud de l'après Mandela, où « seule blanche, je me suis retrouvée au milieu de 500 enfants noirs qui chantaient pour moi ».


Entre les deux, il y a eu le Costa Rica dont les habitants sont « fans du français qui,pour eux, depuis 1822, date de l'indépendance, est la langue de la liberté. 800 professeurs l'enseignent ! »


Au Kenya aussi, l'émotion a été forte dans cet orphelinat, où l'on recueille des enfants dont les parents sont morts du sida et eux-mêmes souvent infectés. Même s'il faut se garder de toute comparaison hasardeuse, « être à l'école en France, représente une certaine chance ».

Dans la continuité de ce voyage, Christine Le Gall envisage, dans certains des pays visités et en France, de « construire des cabanes qui seront des auberges de jeunesse, des lieux de rencontres pour les jeunes voyageurs. Ils pourront échanger sur la culture, l'éducation, l'environnement ». Sur un mur du collège, Christine a écrit le mot LIBRE. Les lettres sont faites avec des photos prises pendant cette expérience exceptionnelle.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ouest France 21 octobre 2013

 

 

 

Christine veut créer des cabanes au bout du monde - Gorges

lundi 21 octobre 2013

 

 

Photo-ouest-france.jpg

 

 

Christine Le Gall a rapporté de son voyage des sourires d'enfants qui ne demandent qu'à apprendre.

Une nuit sous une cabane en bois, couverte de tôles, au Costa Rica. Christine Le Gall a conçu de créer des cabanes similaires, un peu partout dans le monde. Elles pourraient devenir des « lieux d'hébergement de rencontres et d'échanges pour les jeunes scolaires de tous pays ».

Il faut dire que Christine fait son retour au lycée Charles-Péguy de Gorges, un de ses ports d'attache, après un an de voyage dans une quinzaine de pays, allant du Canada à l'Asie en passant par l'Afrique du Sud. L'ensemble du voyage a été fait pour l'association Perspectives voyageuses.

L'objectif du périple ? Tisser des liens entre les systèmes scolaires des différents pays et répondre à la question : « Pourquoi j'apprends ? » Elle parle de notre école, basée sur le savoir alors que beaucoup d'autres le sont sur le savoir-être. Elle exprime ses craintes sur les pays d'Asie où la civilisation de consommation va plus vite que l'école.

Christine revient sur « le Costa Rica où la langue française est très présente, même en maternelle... » C'est dans ce pays qu'elle a assisté à la mise en scène du Petit Prince de Saint-Exupéry, en cours de français.

La voyageuse est revenue pour partager ses découvertes avec les scolaires français qui l'ont suivie. Elle repartira pour poser ses cabanes ça et là, aux quatre coins du monde.

 

 

 

 

 

 

 

 

Article Journal de St Sébastien Sur Loire Mai 2012


 

Article en PDF 

Article-Journal-St-Sebastien-Mai-2012.jpg

 

 

 

 

 

Article Presse Océan le 6 Mai 2012

 

Article Presse Océan en PDF

Presse-Ocean-le-6-mai-2012.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Article Ouest France le 10 Avril 2012

 


Article Ouest france  en PDF

 

na40_3172626_1_px_470_.jpg


Ouest-france-10-avril-2012.jpg

 

 

 

 

 

 

Article dans Ouest France le 14 mars 2012 


 

Article Ouest France en PDF

 

na_3147955_2_px_470_.jpg

 

Lien vers l'article dans Ouest France

Ouest France 14 mars 2012001

 

 

 

 

 

 

 

Article dans Presse Océan le 8 mars 2012

 

Article en PDF

 

Presse Océan 8 mars 2012003

Retour à l'accueil