Wellington-4252.JPG

A l'entrée d'un Backpakers... Wellington... Nouvelle Zélande

 

 

En parcourant ces pays et en voyant vivre ces jeunes dans les backpakers (Auberges), je me pose la question de ce qu’est devenu le voyageur…

 

  IMGP3621

Avec Pépite à Montréal... Canada


Avant, il y a longtemps, le voyageur était un aventurier, aucune structures d’accueil n’étaient misent en place et il allait d’un endroit à un autre, logeait chez l’habitant ou dormait dans les forêts, sur leurs bateaux, les plages…

 

 

IMGP6175

Bateau à l'entrée de l'Île du sud... Nouvelle Zélande

 

C’était en général des écrivains, des peintres, des poètes en recherche d'inspiration et des scientifiques qui souhaitaient répondre à quelques questions qu’elles soient techniques ou humaines et qui choisissaient une région particulière où allaient vers l’inconnu…


Mais que reste t-il d’inconnu pour nous… Les pays que je traverse sont tous organisés pour nous accueillir, que ce soit pour les moyens de locomotion, ou les infrastructures d’hébergement… Voyager est devenu simple et l’on se demande même parfois si l’on va vraiment y découvrir quelque chose que personne n’aurait jamais vu… Tout est organisé pour que vous puissiez avoir des activités tout au long de votre périple et que vous ne loupiez rien de ce qu’il y a à voir…On vous guide, on vous fait consommer des loisirs et des excursions dans tous les sens... Peut être a t'on peur que vous vous ennuyez... 


Les auberges sont pleines de prospectus pour vous accompagner dans votre découverte… Un balisage pour le voir et le savoir…

 

IMGP6387Golden Gate Bridge... San Francisco... Etats Unis


J’observe depuis mon départ les habitants de ces lieux, des jeunes en grande majorité, mais on y trouve aussi quelques personnes plus âgées qui passent quelques mois dans un pays, ceux aussi qui s'y installent loin de chez eux parce que c'est moins cher (Au Costa Rica les américains y vivent avec leur fonds de pensions)… Il y aussi ceux qui font du tourisme pendant quelques jours, ceux à qui sont vraiment destinés les activités… 


Les jeunes viennent là en général avec un permis de travail pour un an, quelque soit le pays et s’ils ne trouvent pas de travail tout de suite, ils commencent par se balader un peu avec l’argent qu’ils ont pour le début du séjour… Très vite,  il va être nécessaire pour eux de gagner un peu d'argent et ils se retrouvent dans les auberges à attendre de trouver du boulot…  Suivant les pays l'organisation est un peu différente... Suivant les tarifs certains trouvent des collocations et d'autres choississent de rester dans les auberges pour voir aussi d'autres gens passer... Ils y négocient les prix au mois...


 Ils se lèvent le matin entre 8h et 10h, prennent un petit dèj léger et pour certains commencent la prospection… Il y a aussi ceux qui font la fête toute la nuit et que l'on ne voit guère... Il y a ceux qui ont du boulot, parfois pour quelques jours, quelques semaines, quelques mois, mais plus rarement, et qui s'offriront quelques déplacement avec l'argent récolté... Voir qui travaillent pour ensuite ne faire que voyager, dans le pays ou partir ailleurs, les débrouillards qui trouvent donc les solutions pour vivre et le travail et le voyage... Parce que trouver du boulot dans le monde c'est comme partout c'est aussi une histoire de réseau...

 

D’autres s’installent devant la télé et vont y rester un moment… 

Et oui, dans ces auberges, il y a la télé et de beaux écrans… Programmes très anglo-saxons, blindés de pub toutes les 10mn, de quoi vous accaparer une bonne partie de la journée… Ils n’ont plus les moyens de bouger, donc ils restent là. Et je me dis, ils sont partis pour un an, pour sortir du contexte qui est le leur dans leur pays et les voilà installés à reproduire ce qu’ils feraient chez eux, sauf que là il n’y a personne pour leur dire que ce serait bien qu’ils se bougent… En même temps c'est peut être une manière de l'apprendre... 



 

IMGP4633Cabanes sur les canaux de Tortuguero... Costa Rica


Ils se trimballent avec leurs grosses valises et s’installent pour l’année dans un endroit, ils en changent parfois en fonction des opportunités… Ils ont aussi le téléphone et parfois même l'ordi portable ou la tablette...


Souvent ils restent entre eux et rencontrent très peu la population autochtone, ils rencontrent d’autres européens, voir des américains du nord et du sud, les français ont tendance à rester entre eux ou un peu à l’écart, un petit souci de langue… On y retrouve en majorité des allemands (Grands voyageurs), des israéliens, des français (Qui finalement bougent bien je trouve) et quelques italiens, espagnols, anglais, peu d'européens de l'est (Eux ils viennent plutôt dans les pays d'Europe). L'auberge devient leur maison...

Ici en Nouvelle Zélande et de plus en plus un peu partout, des Asiatiques (Sud Coréen, Japonais, Chinois). A Auckland la population asiatique est impressionnante par sa présence et quand je suis allée voir Milford Sound, dans le bus dans lequel j’étais nous étions un Kiwi (le chauffeur) et moi une européenne, le reste de la population était de type asiatique soit 15 personnes venant de Toronto, Melbourne, Seoul, Shanghai et Osaka. Plutôt touristes aujourd'hui, mais aussi à la recherche de travail, venant faire leurs études... Ils voyagent moins en groupe et plus de façon individuelle ou en famille...

 

IMGP8902Tulum... Temple Maya... Mexique


Alors pourquoi ces jeunes voyagent-ils et que viennent t-ils y chercher ?

Une émancipation très certainement, une expérience à l’étranger, des rencontres… Ils sont nombreux à dire qu’ils auront du mal à rentrer, mais ils sont quand même nombreux à le faire, une forme de confort retrouvé, une réponse aussi certainement à la pression sociale, familiale, linguistique, culturelle et économique… Quoi que depuis la crise, je pense aussi que les choses sont entrain d’évoluer et que le retour ne garantissant pas forcément l’activité, la question se pose un peu différemment…

 

IMGP5887Wellington... Nouvelle Zélande


Que ce soit au Canada, aux Etats Unis, au Mexique, au Costa Rica ou en Nouvelle Zélande, j’ai rencontré le même type de situations et de comportements. Alors je me dis que déjà c’est super bien qu’ils viennent dans un autre pays, ça leur permet de vivre autrement et de voir des choses différentes. Il y a une prise de conscience de l’espace, du monde, des ressemblances et des différences.

Partout dans ces pays, il est quand même difficile de se déplacer si on n’a pas un peu d’argent. Le travail s’y trouve plus ou moins facilement, mais en général ce sont des boulot précaires dans les commerces, restaurants et exploitations diverses. Ce n’est pas là qu’ils décrochent un boulot qui correspond forcément à leurs compétences, parce qu’en plus, ils sont nombreux à arriver là après avoir fini leurs études c'est-à-dire après un Master. Pour d’autres c’est une étape avant d’aller justement le finir, le Master… Ce voyage rentre dans un cursus, dans une dynamique professionnelle…

 

 

IMGP7869 (2)Cireur de chaussures... Mexico... Mexique


Certains ne s’en remettront pas, cela les bouscule trop et ils repartent avant d’avoir fini l’année, d’autres s’en serviront pour le vendre dans leur expérience, c’est programmé comme ça et certains arriveront à rester parce qu’ils auront trouvé le boulot qui leur va bien voir le conjoint et parfois même arriveront à s’intégrer et à vivre dans le pays. D’autres ne sauront plus s’ils doivent rentrer ou rester c’est le boulot et l’argent qui prendra parfois la décision pour eux.

 

Je rencontre quelques tourdumondistes, mais très peu finalement, puisque comme on bouge tout le temps, on ne se croise pas si souvent. Mais dans ces jeunes ils sont nombreux à en rêver… Les pays comme le Canada, le Mexique, la Nouvelle Zélande et l’Australie ont besoins de jeunes avec certaines compétences, ils ouvrent leurs frontières et proposent des pass pour quelques années … C’est une belle occasion de venir voir le monde et de découvrir d’autres cultures, d’autres univers…

 

IMGP5644Gare de San José... Etats Unis

 

J’ai croisé un jeune qui est en Nouvelle Zélande pour un an, ensuite il va demander la même chose pour l’Australie puisqu’il a moins de trente ans et il ira au Canada et au Mexique où les autorisations sont passées à trente cinq ans…


Voyager aujourd’hui est devenu très accessible à tous, il suffit de définir un objectif et d’y répondre… De demander un visa de travail temporaire et si vous avez moins de trente ans vous avez des chances de l’obtenir… L’année dernière il y avait 6000 accès possibles pour les jeunes français pour le Canada, les visas sont partis en deux jours… L’accès à la Nouvelle Zélande est moins demandé donc plus facile à obtenir… Certains viennent pour réaliser un rêve, beaucoup de ceux qui sont ici sont venus y chercher l’histoire du Seigneur des Anneaux, qui a permis à la Nouvelle Zélande d’être une destination un peu plus prisée… Ils y ont trouvé aussi autre chose, un pays magnifique et une population charmante… Mais comme moi, les jeunes français et européens trouvent que l’on est un peu loin, même si certains y resteront et en profiteront pour construire une vie qu’ils avaient rêvé…

 

IMGP5061Le port de Vancouver... Canada


Apprendre ailleurs, apprendre en voyageant, sur soi, sur les autres. Découvrir ce qui nous intéresse, ce pourquoi on pourrait bien être fait… Prendre de la distance avec son monde, même si l’on recherche régulièrement ses points de repères, ce qui parait normal… Et revenir si l’on en a envie… Mais est-ce bien cela voyager ? Pas simple à définir que ce mot qui a tellement évolué depuis qu’on le pratique. Il y a aussi des gens qui vous diront qu’ils voyagent avec les mots… Et cela j’en suis sûre aussi…

 

Alors c’est quoi le voyage ?

 

 

IMGP8612

  Pélican... Progreso... Mexique


Eux ils ont eu envie d’essayer, ils ont pris ce vol, ils n’étaient certainement pas très rassurés, du coup parfois ils partent à plusieurs, ils allaient vers l’inconnu, leur inconnu… Comme quoi, il reste encore bien des choses à découvrir…


 

 

5-copie-2

Pépite à Dominical... Costa Rica

 

 

 

 

 

Et puis voici le journal des élèves de Gwénola à Vancouver... Page par page c'est le seul moyen que j'ai trouvé pour vous le proposer... Merci à eux et bravo pour ce travail de journaliste, merci Gwénola pour ce partage... Je sais que la suite est déjà en route, je vous envoie les photos de la Nouvelle Zélande sur le nuage dès que possible... 

 

Page 1

Page 2

Page 3

Page 4

Page 5

Page 6

Page 7

Page 8

Page 9
Page 10
Page 11
Page 12

 

 

  Merci et à bientôt

 

 

 

 

 

logo 2   carte visite christele  FSCF-LOGO-loireatlantique1      Logo       maplemuse-large

 

 

 

 

 

 

 

 


 


Retour à l'accueil