Voyage à travers le Costa Rica…

 

IMGP9785.JPGChamp de café

 

Je suis partie de San José lundi dernier pour rejoindre Hojancha après cinq heures de bus. Cinq heures pendant lesquelles j’ai essayé de ne pas m’endormir pour profiter au moins du paysage pendant qu’il faisait jour. Très vite à coté de moi s’est installé un policier qui m’a posé pleins de questions sur ma destination et a même appelé Scott chez qui je devais me rendre. Il m’a aussi donné son numéro de téléphone pour que je l’appelle en cas de problème… Il a fini par descendre quelques kilomètres plus loin et je me suis endormie.

 

C’est la musique qui m’a réveillée je pense, elle grésillait à la radio, le chauffeur était content d’avoir pu capter la première station après les montagnes. La nuit était tombée et les étoiles s’étaient rapprochées, nous avions pris un peu de hauteur avant de redescendre vers Hojancha. Un enfant derrière pleurait en suppliant sa « Mamita ». Dehors alors que le bus venait de s’arrêter pour la énième fois, un jeune enfourchait sa mobylette avec un colis qu’il venait de réceptionner et qu’il allait livrer. Un peu plus loin un bar au coin et un cheval  attendant son cavalier qui partageait « Una Cerveza » avec ses amis. Le son de la radio s’améliorait au fur et à mesure de la descente… Quelques chansons d’amour et le garçon qui continuait à supplier sa « Mamita ».

 

IMGP9800Maison de Scott

 

 

Je suis arrivée à Hojancha à 19h30, Scott était là, il m’attendait avec David, un jeune du village, un de ses amis. Nous avons parcouru quelques mètres pour se rendre dans sa petite maison avec le toit en taule comme beaucoup ici. Une inscription « Vecinos del mundo » (Voisins du monde), un accueil chaleureux et simple, un repas composé de produits du pays et une chambre qui m’attendait.

 

Nous avons terminé la soirée sur le pas de la porte, David dans le hamac et nous dans des fauteuils, à discuter de ce que nous avions envie de rêver pour ce monde et de la façon dont nous pourrions nous y prendre pour que ce rêve devienne une réalité. La nuit a été accompagnée de quelques moustiques, de Guekos et finalement du son du ventilateur pour  se protéger des piqures (Très efficace le ventilateur) qui même s’il était un peu bruyant n’a pas empêché de trouver le sommeil d’une fatigue accumulée. Scott travaille pour une ONG « Tropical Adventures » allez le rencontrer, faites un voyage au Costa Rica en étant accueilli dans des familles et en allant découvrir la richesse naturelle de ce pays. Je suis sûre que vous reviendrez changés et que vous aurez envie de voir et de parler de votre environnement différemment… Mais ne faites pas comme moi, n’oubliez pas d’apprendre l’espagnol avant de partir, même si le regard suffit parfois à se laisser apprivoiser.

 

Le lendemain je me suis réveillée au son des oiseaux dès le lever du jour et je suis allée dans une école avec Ilonia, une jeune volontaire hollandaise de l’ONG. C’était le dernier jour de classe et c’était la fête, mais une des classes de cette école vient de s’inscrire au nouveau programme d’Elearning que propose la fondation pour sensibiliser les enfants. Parce qu’ici aussi il est nécessaire d’éduquer sur ce sujet, dans un pays qui se développe et qui ne gère pas suffisamment ses déchets.

 

Pour le déjeuner, Scott m’a amené avec David dans sa famille adoptive, une famille du village. Nous avons partagé un repas costaricien et nous avons appris à nous connaitre un peu… Scott faisait le gros de la traduction, même si aujourd’hui je comprends beaucoup mieux mais que j’ai encore du mal à construire des phrases… J’ai fait quelques photos que je leur ai montré et ils ont beaucoup ri en se voyant.

 

IMGP9833


 IMGP9837

 

 

L’après midi nous avons réussi à Skyper avec une personne de la fondation au Texas et c’est là que nous avons commencé à trouver des solutions,  et notamment avec les nouvelles technologies et des plates formes d’échanges que nous allons proposer aux jeunes qui suivent ce projet en France, mais aussi dans les pays du monde. Espace d’échanges et d’apprentissage autour de l’environnement et  nous voulons aller chercher leurs idées pour les mettre en application… Ce sont eux qui vivront demain sur cette terre, il faut le leur expliquer et voir ce qu’ils proposent pour la préserver… Eux, chacun dans leur pays, avec des problématiques et des économies différentes... Nous continuons de réfléchir, mais ça va faire partie des propositions qui seront faites à l’issue de ce voyage aux écoles… En plus comme je vais passer d’ici là dans d’autres pays, il sera possible de voir si ailleurs on peut aussi fédérer d’autres ONG et notamment en Afrique…

 

Nous avons passé la soirée à Samara, que je n’aurais vu que de nuit, Scott avait invité son ami Victor lefils de la famille du déjeuner et là encore nous avons refait le monde et continué à échanger sur le projet et ce que nous sommes.

 

 

IMGP9893

Feu sur la plage de Samara...

 

 

Le lendemain j’avais décidé de repartir, je voulais descendre vers le sud, j’avais besoin de bouger, de voyager, de sentir le mouvement, d’aller d’un endroit à un autre, sans trop savoir et tout en espérant voir et rencontrer des gens qui viendraient nourrir ce voyage.


 

voyage-a-travers-le-Costa-Rica 1886Quand il n'y a plus de place dans le bus, c'est pratique les sacs...

 

Je suis donc partie pour Nicoya ou j’ai pris un bus pour Playa Najanro dans le sud de la Péninsule. C’est là que j’ai rencontré Julie et Rachid, deux français qui après quelques mois passés au Québec à Montréal ont décidé de le quitter et de s’offrir une petite vadrouille au Costa Rica… Voici un petit aperçu de ce voyage en bus, la sortie de Nicoya…

 

 

  Et c'est parti pour 2h30 de route... En musique...

 

Nous sommes arrivés à Playa Naranjo, deux heures trente pour faire soixante kilomètres… Ils n’avaient pas forcément prévus de prendre le ferry, mais le bus les ayant arrêté directement à l’embarcadère, assez rapidement ils ont pris cette décision, eux aussi voulaient aller vers le sud, on allait faire un bout de route ensemble.

 

6

 

Sur le bateau, nous avons rencontré Andrée et Daniel, deux Québécois de Montréal, en vacances pour quelques jours…

 

4

Les échanges se sont fait autour des destinations et à la sortie du ferry ils nous ont proposé de voir combien ils pouvaient mettre de personnes dans leur voiture et on a fini par tous y entrer avec quelques cartons sur les genoux…

 

IMGP0117

 

 

Nous sommes partis vers Playa Hermosa et en route nous avons rencontré quelques  crocodiles...

 

IMGP0084

Une fois arrivés sur place nous avons trouvé un appartement à partager à cinq, assisté à un coucher de soleil après une baignade et là aussi quelques Guekos sont venus accompagner la soirée.

 

IMGP9911


Avec Pépite on a aussi fêté nos trois mois de voyage...

 

IMGP0017.JPG

 

En regardant les pélicans...

 

IMGP0014.JPG

 

Nous avons décidé de continuer un peu ensemble, au moins jusqu’au parc de Manuel Antonio que nous avons rejoint le lendemain, un lieu très touristique, qui ne correspondait pas très bien à notre idéal de la nature au Costa Rica, mais nous étions là, il était tard, et l’on a fini par trouver une auberge…

Le lendemain nous avons arpenté le parc et la pluie s’est mise à tomber… Alors on a bien vu un singe hurleur, un paresseux, un singe écureuil et son petit, beaucoup d’américains en groupe avec leurs appareils photos, des crabes, des ratons laveurs, des oiseaux.

 

 

IMGP0151.JPG  Singe hurleur

 

De retour à l’auberge avec Julie et Rachid, nous avons décidé d’aller jusqu’à Dominical où ils avaient séjourné au tout début de leur voyage, Andrée et Daniel devaient aller dans les montagnes, mais nous ont proposé une fois de plus de nous déposer, c’était sur leur route…

 

IMGP0253 (2)Toucan

 

Nous avons donc fait la route ensemble, la pluie s’était arrêtée, nous avons fait une pause « Noix de Coco » et la nous avons aperçu un Toucan dans un arbre et des singes jouaient dans les branches des arbres un peu plus haut. Arrivés à l’auberge Pyramid à Dominical, Andrée et Daniel ont finalement décidé de rester une soirée de plus avec nous. Une soirée spaghettis entre amis qui se sont rencontrés depuis trois jours mais qui ont créé déjà de belles complicités, de l’humour et des sourires, de la Cerveza et du vin du Chili (Avec modération).

 

voyage-a-travers-le-Costa-Rica 1941

Plage de Dominical

 


Ce matin baignade en mer pour certains après un petit tour du village qui est très sympa. C’est un lieu fréquenté par les surfeurs pour la qualité des vagues, mais qui est beaucoup moins touristique que le nord et les villes ou villages que nous avions traversé jusqu’à présent. Ici il y a plus de Ticos (Surnom des costariciens) que d’étrangers.

 

voyage-a-travers-le-Costa-Rica 1947Cascade

 

Et puis Julie nous avait parlé d’une cascade, alors nous y sommes allés. Il n’y avait personne, nous nous sommes baigné… On a passé un moment magique au milieu de la nature… On se sentait légers et tellement bien…

Andrée et Daniel sont partis après le déjeuner, Julie et Rachid vont peut être partir demain matin, j’ai passé une super belle semaine et moi je vais rester là quelques jours pour rattraper mon retard d’écriture, de tri, d’emails, de classement et d’envoie de photos, de skype et de sommeil, avant de continuer vers le sud et l’autre péninsule où je devrais passer Noël et la fin de l’année…

J’avais besoin de bouger, de voyager, de sentir le mouvement, d’aller d’un endroit à un autre, sans trop savoir et tout en espérant voir et rencontrer des gens qui viendraient nourrir ce voyage.


Et là j’espère juste vous avoir fait rêver… Je vais m'endormir avec le son de la mer et toutes ses images... Et me réveiller avec le chant des oiseaux...


Merci à tous et à bientôt…

 

 


 

 

logo.jpg

 

logo 2   carte visite christele  FSCF-LOGO-loireatlantique1      Logo       maplemuse-large

 

 

 

Retour à l'accueil