SWING GADJE

Naïs Touké

Album: Partir

 

Les bagages sont presques prêts...

 

IMGP3577.JPG

Pépite va prendre l'avion pour la première fois...

 

 

Départ demain à la gare de Nantes à 7h05... Pour ceux qui auront envie de venir nous dire au revoir...  Et à 13h30 à l'aéroport de Roissy...

Je vais prendre le week end pour gérer le premier décalage horaire (-6h) et je vous raconte le début du voyage et l'arrivée chez Denise qui m'a donné ses clés... Merci Denise... On se retrouve dès que tu rentres pour partager 2, 3 jours avant que je ne reparte vers l'Ouest... Merci à tous pour vos messages, utilisant divers supports, chacun à sa façon... Chacun de vos mots me donnent envie de vous faire rêver et je vous emmene avec moi dans cette aventure de l'apprendre...

 

 

Hier je suis passée sur Radio Fidélité... Voici l'interview...

Merci Anthony...Voyageur accueillant...

 

Couper la musique pour écouter...

 

 

Et pour finir à défaut d'avoir une photo des élèves du collège Victor Hugo à vous proposer parce que l'on n'avait pas les autorisations (Mais je vous les présente dès que ce sera fait). Voici quelques citations que leur professeur de français leur a demandé de commenter, chacun une, pour préparer notre rencontre... Et vous, vous en pensez quoi ? Il y en a bien une qui vous inspire... Moi je vais m'en inspirer pour écrire et voyager... Et puis devinez celle que je préfère...

 

Les citations proposées aux élèves

La limite, d'un coté, est la science; de l'autre, l'autobiographie; le récit de voyage vit de l'interpénétration des deux. (Tzvetan Todorov)

A mon sens, écrire un voyage, c'est faire le portrait des pays qu'on parcourt, et le narrateur n'a pas le droit de les rendre méconnaissable.( Léonie d'Aunet)

Un voyageur est une espèce d'historien; son devoir est de raconter fidèlement ce qu'il a vu ou ce qu'il a entendu dire; il ne doit rien inventer, mais aussi il ne doit rien omettre. (Chateaubriand)

Je sais, d’expérience, que courir le monde ne sert qu’à tuer le temps. On revient aussi insatisfait qu’on est parti. Il faut faire quelque chose de plus. (Ella Maillart)

Quand il était à Calcutta, il passait sa journée couché à plat sur une carte de Paris, et rentré à Paris il se mourait d'ennui et regrettait Calcutta. (Flaubert)

Je vais, en somme, comme à peu près tout le monde, pour voir. (Jacques réda)

Ce serait une belle chose que de voyager, s’il ne fallait point lever si matin. (La Fontaine)

Pourquoi, un jour, prend-on le large? (...) On part, un jour, parce que l'on veut croire qu'un regard peut triompher des bornes de la pensée. Ou parce qu'un goéland, là-bas, aura crié trop fort. Ou bien, tout simplement, parce qu'on s'ennuie. (Michel Le Bris)

Qu’importe en effet l’issue du chemin quand seul compte le chemin parcouru. On ne fait pas un voyage, le voyage nous fait et nous défait, il nous invente. (David Le Breton)

J'ai parfois l'impression de vagabonder autour du monde dans le seul but d'accumuler le matériau de futures nostalgies. (Vikram Seth)

Quand à moi, je voyage non pour aller quelque part, mais pour marcher. Je voyage pour le plaisir de voyager. L’important est de bouger, d’éprouver de plus près les nécessités et les embarras de la vie, de quitter le lit douillet de la civilisation, de sentir sous mes pieds le granit terrestre et les silex épars avec leurs coupants. (Stevenson)

Pourquoi partir si l’on a envie de rester encore un peu, et pourquoi rester quand le besoin se fait sentir de changer de quartier? (Bernard Moitessier)

Le meilleur des voyage est une entreprise solitaire : pour voir, examiner, évaluer, il faut être seul et sans entraves. Les autres peuvent vous égarer (…) Les perceptions nécessaires à l’écriture ne se laissent pas aisément manier quand on a à coté de soi quelqu’un qui pense à haute voix. (Paul Theroux)

C’est le voyage qui compte, non l’arrivée ; le périple, non l’atterrissage. (Paul Theroux)

Marcher seul, sac au dos, c'est se livrer entièrement aux dangers et aux hommes. Il n'y a nulle possibilité de fuite comme à vélo, ou d'abri comme avec une voiture. (Bernard Ollivier)

Quand on ne veut qu'arriver, on peut courir en chaise de poste; mais quand on veut voyager, il faut aller à pied. (Jean Jacques Rousseau)

Pour bien aimer un pays il faut le manger, le boire et l’entendre chanter. (Michel Déon)

 

 

 

 

logo.jpg

 

FSCF-LOGO-loireatlantique1   maplemuse-large      Logo  carte visite christele     logo 2

 

 

 

 


Retour à l'accueil