La Pura Vida... La suite

 

IMGP2013

 

 

Le 25 décembre, je me lève un peu plus tard et je descends vers 6h, une grasse mat… Il y a toujours autant de sons et de vie dans le jardin et le soleil s’est levé.

Nuria m’a préparé le Tamal, c’est le petit déjeuner de la « Navidad » Noël… Une galette de maïs avec dedans du porc, des carottes, des haricots verts et du riz… Avec ça vous tenez tranquille la journée, en plus je rajoute un peu de chili pour relever, c’est excellent…


Hermes me dit qu’il va à La Palma avec son fils sur un terrain qui appartient à Nuria et sur lequel ils font pousser des Palms justement, pour faire de l’huile de palme… Il me propose de venir avec eux  parce que l’on pourra peut être apercevoir des Paresseux (Le singe) dans les arbres, mais il ne promet rien…

 

IMGP1544


Nous partons vers 8h dans le camion rouge, un grand moment… Déjà il le démarre avec la batterie de son autre camion, la porte du passager ferme à peine et il fait un bruit incroyable, on ne s’entend pas parler… Je vous propose de le vivre quelques instants… Le camion à plus de 40 ans, mais c’est une belle mécanique…

 

 

 

 


Une fois sur place ils vont bosser, moi je fais le tour des grands arbres pour voir si je repère un Paresseux, il m’a expliqué où regarder. Mais je ne vois rien…

 

 

IMGP2044

 

L’un des frères de Nuria qui habite à coté m’amène voir un arbre où il en a vu un la veille, mais là non plus il n’y a rien.

 


Par contre j’entends taper sur un arbre depuis quelques minutes et je vais observer un Pic à couronne rouge qui fabrique sa maison et en sort pour vider les copeaux de bois qu’il vient d’enlever… On joue un peu à je te vois, je t'ai vu...  Et une aigrette passe...

 

IMGP2116

 

 

IMGP2126

 

 

IMGP2091

 

Après avoir travaillé Hermes m’amène refaire un tour des arbres, mais on ne trouve rien, je sens bien qu’il est déçu, mais on le sait que la nature ne nous offre pas toujours ce que l’on cherche. On trouve des oranges dans le jardin du frère de Nuria et il écrase de la canne pour en faire du jus que nous ramènerons pour le mettre au frais et le boire avec un peu de jus de mandarine.

 

IMGP2179

 

 

 

 

IMGP2190


On redémarre le camion en le tirant avec le tracteur…

 

 

IMGP2199

 

 

L’après midi sera pluvieuse et la soirée tranquille, je sens que je récupère de ces trois premiers mois à courir le monde… Je ne sais pas trop me reposer et là je n’ai pas trop grand-chose d’autre à faire, je réfléchis en écoutant la nature et je suis bien… On discute un peu du projet d’Hermes, depuis que je lui ai dit que finalement c’est bien de ne pas avoir d’accès internet de temps en temps, on réfléchit sur le concept… « Si tu ne sais pas vivre sans internet, ne viens pas ici »… Ce monde à autre chose à offrir, mais ça on en reparlera…

 

Le 26 décembre, va être un jour particulier…

 

IMGP1742


Je me réveille de nouveau avec les singes hurleurs et je descends sur la terrasse, ce matin c’est fête, ça bouge et ça piaille de partout, on se croirait à une fête des animaux… l’ardilla lui aussi s’y met, il est descendu avec moi dans le jardin…

 

IMGP2253


Hermes est là aussi et alors que j’essaye de prendre quelques photos dans les arbres à peine dans la lumière, il me dit qu’il veut m’emmener dans sa forêt, qu’il faut que l’on boive un café et que l’on parte, il veut me montrer une petite grenouille de 2,5 cm qu’il est difficile de trouver, mais lui sait où elles sont…Je pense qu’il est un peut vexé de la veille et qu’il a décidé qu’il me ferait voir un truc exceptionnel…

 

 

IMGP2366


On avale un café rapidement et nous voilà partis pour l’aventure… On traverse quelques champs, puis on s’infiltre dans la forêt pour trouver un chemin tracé, mais pas balisé qui nous amène à un ruisseau…

 

 

IMGP2377

 

 

On monte dans les collines, il écoute les bruits, la rivière bifurque. Il s’arrête et me demande d’attendre, il me dit aussi de ne pas rester trop près de l’arbre et de bien regarder s'il n’y a pas de serpent…  Je m’éloigne un peu de l’arbre et pendant ce temps il traverse de nouveau le ruisseau. Je l’observe, il tourne la tête comme un Toucan, il écoute, il se concentre, il observe le moindre mouvement… Je le vois se pencher et se retourner vers moi… Il me fait signe de venir, dans le mouvement mon téléphone tombe à l’eau… Y a pas idée non plus d’amener son téléphone dans une forêt, mais il était dans ma poche depuis le matin pour voir si j’avais des messages, je ne capte que sur la terrasse du restaurant…

 

 

IMGP2407


Arrivée à son niveau je découvre son trésor, une minuscule grenouille qu’il tient entre ses doigts pour me la montrer… La partie rouge du corps est venimeuse et le bleu ne l’est pas. Les indiens s’en servaient pour mettre le venin sur leurs flèches… Il est super heureux de l’avoir trouvé, il était venu aussi il y a quatre ans avec un chercheur italien… De temps en temps il revient voir si elles sont toujours là, lui seul sait où elles sont…

 

IMGP2392

 

 

Au même moment passe un papillon bleu, je n’arriverais pas à en photographier, mais c’est tellement beau de les voir voler…

 

IMGP2422


C’est super beau, c’est aussi très émouvant, il a ce regard d’un gamin super fier de lui et il peut l’être… C’est un magnifique cadeau qu’il m’a fait là… Celui de la confiance et de la découverte, celui d’une nature partagée, la vrai, celle des sens, la nature humaine et la nature animale, celle qui nous nourrit le corps et l’esprit… Celle qui nous aide à nous accomplir, celle qui fait de nous des êtres humains vivants de ce monde et de ce qui devrait être son harmonie… Je vis un grand moment de bonheur pur et je ne suis pas sûre qu’il mesure ce qu’il vient de me donner… Mais je sais qu’il l'a fait parce que l’on partage la même envie, celle de faire que ce monde continue à pouvoir exister et que l’on ne permette à personne de détruire la forêt de sa petite grenouille…

 

IMGP2440

On aimerait avec Hermes que les enfants et les grands de ce monde, puissent, s’ils en ont envie, découvrir cette petite grenouille dans son milieu naturel… Et se dire que si on ne la trouve pas, ce n’est pas parce qu’elle a disparu, mais parce qu’elle s’est super bien planquée… Et là j’ai refais le chemin à l’envers, celui de ma vie, celui de comment je vis, celui de qu’est que je fais chaque jour qui participe à la destruction de cette forêt, qu’est ce que j’apprends de cela, et à quoi ça sert ?… J’ai bien envie d’essayer de répondre à cette question et je pense que je ne vais pas manquer d’occasions pour en parler…

 

En revenant on croise quelques oiseaux que je n’avais encore pas vu, mais on est restés silencieux depuis que l’on a trouvé son trésor… On est pensifs, songeurs, je prends la mesure de ce qu’il vient de me dire, de ce que la nature vient de me dire par son intermédiaire, on est inquiets et en même temps heureux d’avoir une fois de plus partagé un de ces moments magiques…


J’écoute et je marche en silence, je me laisse embarquer par ces sons qui me parlent de nous, de ce que nous disons qu’il faudrait faire, mais que nous ne faisons pas… Rien n’est simple, tout se complique…


Au retour on partage un verre de sucre de canne frais avec un peu de jus de mandarine pressée… Il me reparle de son projet et je lui dis qu’il faut qu’il le mette en place… Il veut accueillir des européens dans ses cabanes et leur faire vivre cette nature pendant cinq jours…

 

 

IMGP2540


En fin de matinée il revient m’appeler, il y a des singes dans l’arbre en face de la maison de l’autre coté de la route… Des « Monos ». Je repasse une bonne heure à les observer, mon zoom fait la mise au point une fois sur cinq...

 

IMGP2561

 

 

C’est Nuria qui me sort de mes songes en venant m’offrir un café… Depuis je ne pense plus qu’à cela… Qu’est ce que l’on va pouvoir faire ? Les idées viennent et forcément je pense aussi à Scott et au projet avec les enfants…

 

 

IMGP2634


Le lendemain c’était mon anniversaire, je suis allée à Puerto Jimenez pour lire les messages et y répondre en parti… Je venais de vivre et de recevoir tellement de belles choses, je ne savais pas trop comment les partagées… Comment les exprimer pour qu’elles fassent un peu écho… Et puis je me suis dis qu’il fallait que je vous raconte tout simplement ce que je venais de vivre… A mon retour, ils avaient acheté un gâteau et des bougies (Que je ramène pour les rallumer en France), on a partagé un repas et la bouteille de vin californien… C’était bien…

 

IMGP1774


Venez rencontrer Hermes et Nuria… Venez faire exister cet endroit qu’il faut préserver… Venez découvrir d’où nous venons et ce à quoi nous ressemblons vraiment… Venez vivre cette nature qui nous dit qu’elle a aussi besoin qu’on l’aime…

 

Et ça me fait repenser aussi à ce poème de George Sand... Qui écrit à sa petite fille...

 

A Aurore 


La nature est tout ce qu’on voit,
Tout ce qu’on veut, tout ce qu’on aime.
Tout ce qu’on sait, tout ce qu’on croit,
Tout ce que l’on sent en soi-même.


Elle est belle pour qui la voit,
Elle est bonne à celui qui l’aime,
Elle est juste quand on y croit
Et qu’on la respecte en soi-même.


Regarde le ciel, il te voit,
Embrasse la terre, elle t’aime.
La vérité c’est ce qu’on croit
En la nature c’est toi-même.


George Sand


IMGP2616

 

 

Il ne va pas suffire de le dire… Il ne va suffire de dire que l’on n’y peut rien… Il ne pas suffire de dire que c’est de la faute des autres… Mais ça je vous le garde pour l’entrée dans la nouvelle année…


Moi, je pars dans la montagne, découvrir le reste de ce pays et en apprendre le plus possible… Mais j’ai un nouveau rêve et je sais qu'il y a déjà ici des gens qui ont envie de le partager… Et comme chantent les enfants de Monnières « Y en a assez, Y en a assez pour tout le monde » J’avais démarré l’année 2012 sur le blog avec un poème d’Andrée Chedid qui s’appelle « l’Espérance »… Il est toujours d’actualité…

 

Je vous souhaite un très beau réveillon, moi je vais le passer près des étoiles et je vais voir si je peux aller visiter la planète du Petit Prince, j’aimerais qu’il rencontre Pépite…

 

IMGP2487

 

Je voudrais remercier Hermes du fond du cœur, je ne sais pas s’il lira un jour cet article, mais il n’en a pas franchement besoin, je crois qu’il sait ce qu’il vient de faire, c’est un très beau cadeau qu’il m’a offert là… Et puis j’ai lu dans ses yeux un nouvel espoir…

 

IMGP2619

 

Merci aussi à Nuria, grâce à qui je parle beaucoup mieux l’espagnol,  j’ai découvert une femme merveilleuse, qui a pleins de choses à partager, elle est venue avec moi attendre le bus le 28 décembre au matin à 6h après un dernier lever de soleil, un dernier café, un dernier sourire… Elle sait aussi dire au revoir… J’ai appris d’eux chaque jour, j’ai vécu cinq jours de bonheur…


Muchas Gracias, hasta luego…

 

 

 

 

 

 

logo 2   carte visite christele  FSCF-LOGO-loireatlantique1      Logo       maplemuse-large

 

 

 

 

 

 

 

 


Retour à l'accueil