Rincon-2199.JPG

 

 

On a quitté Dominical le 22 décembre à 10h du matin, j’ai pris un premier bus vers Palmar Norte qui a mis 2h30 pour faire 40 km, puis j’en ai repris un autre qui a remis 2h pour arriver à Rincon… La difficulté au Costa Rica c’est de trouver l’heure et le lieu de départ… Les horaires, il y a toujours quelqu’un qui les connait, les lieux, ils ne sont pas tous d’accord, mais on fini par trouver et puis on a le temps, il n’arrive jamais à l’heure…  En plus il y a très souvent déjà quelqu’un qui attend … A Dominical, il y a un arrêt, mais le bus arrive aussi en retard… Enfin là, la notion du temps n’a plus vraiment d’importance, je n’étais pas pressée, j’avais juste dit que j’arriverais ce jour là.


J’ai vécu un voyage avec les "Ticos". La région sud n’est pas super bien desservie par les transports en commun, les touristes sont tous dans le nord. J’avais aussi choisi le jour du départ en vacances des Costariciens. Le bus m’amenant à Ricon et qui passe à Palmar Norte vient de San José. Il y en a trois par jour. Quand il est arrivé, après une heure de retard, il était déjà plein, j’ai trouvé une place sur une glacière et je ne l’ai pas quittée, un de mes sacs collé dans le dos et l’autre sur les pieds d’une voisine. Il s’arrêtait tout les dix kilomètres et des gens montaient et allaient s’entasser dans le fond… Il est arrivé un moment ou forcément, plus personne ne pouvait rentrer et il s’arrêtait uniquement pour repasser en première avant de monter les cotes… Les Ticos eux aussi partent en vacances sur la Péninsula Osa. Ils vont jusqu’à La Palma et à Puerto Jimenez dans des Cabinas qu’ils ont loué où dans la famille.


Moi je suis descendue à Ricon, aux Cabinas de « Ventana al Golfo ». Nuria est venue m’accueillir à la descente du bus.

 

Rincon 2254


J’ai posé mes affaires sur la terrasse du restaurant le temps de me rendre compte que j’étais arrivée et de dire bonjour, puis elle m’a accompagné jusqu’à ma cabane un peu plus haut au milieu des arbres. Un endroit simple, tout en bois et un toit en taule pour mieux vivre la pluie, il avait plu juste avant que j’arrive, mais il faisait de nouveau beau, les gouttes d’eaux venaient jouer quelques sons sur la toiture… J’ai ouvert la porte de la terrasse et là je suis entrée dans un autre monde. La nuit tombait sur le Golfo Dulce, une émotion m’a envahi, j’étais là, dans la nature du Costa Rica, les sons qui m’entouraient venaient de me l’apprendre…


J’ai rapidement cherché à savoir comment j’allais pouvoir communiquer, j’ai aussi très vite compris qu’il n’y avait pas internet et mon téléphone ne captait que depuis la maison en bas. J’étais isolée du monde extérieur qui m’occupait depuis trois mois, je n’allais pas pouvoir recevoir de messages ni en envoyer, ça m’a fait super bizarre… Mais très vite on s’y fait et on se dit que c’est l’occasion de prendre un peu de recul… Il fallait quand même que je prévienne les proches pour n’inquiéter personne. La seule solution : aller à Puerto Jimenez qui est à une heure de bus vers la pointe de la Péninsule. Je décidais donc de m’y rendre dès le lendemain, c’était l’occasion de visiter et de faire le plein pour ces quatre jours de vie ailleurs…


Je prenais mes petits déjeuners et mes repas du soir sur place, le midi était le moment des fruits et de l’écriture… Comme depuis le début du voyage, je m’endors de bonne heure et à quatre heures j’étais réveillée. Réveillée par des bruits inhabituels, des bruits de la nature que j’entendrais ensuite chaque matin, les uns après les autres, m’indiquant l’heure qu’il pouvait être juste avant, pendant et après le lever du soleil.

 

IMGP1505

A cinq heures le 23 décembre, j’ai commencé par entendre les singes hurleurs qui vivent dans une forêt un peu plus loin, j’ai vu mon premier lever de soleil sur le Golfo Dulce (Le Golfe doux) il porte bien son nom, celle de ses couleurs du matin mais aussi de la journée quand les nuages doucement viennent recouvrir la mer.

 

IMGP1537


Et puis je suis descendue sur la terrasse du restaurant pour avoir une vue plus large, les oiseaux commençaient à chanter, un groupe de loro verde faisaient un bruit du tonnerre se chamaillant dans les arbres… Hermes est arrivé, le propriétaire des lieux et à sorti quelques petites fiches avec le nom des animaux vivants dans le coin, on trouve de tout, des oiseaux, des papillons, des reptiles (Ceux là j’ai un peu évité), des singes, des insectes, des poissons... Du coup je ne connais leurs noms qu’en espagnol, il m’a montré une vingtaine d’espèces d’oiseaux différents ils avaient des couleurs et des chants magnifiques. Mon préféré c’est le Tororoï, un petit oiseau avec un chant qui s’envole… Je m’en suis enivrée chaque jour, le cherchant du coin de l’oreille, le trouvant toujours… Il s’est même approché un matin comme pour me dire bonjour.

 

IMGP1648


 

Ce matin là j’ai aussi aperçu le Guacayamo, ce grand perroquet rouge et bleu qui vit dans cette partie du Costa Rica et qui vient de bonne heure se nourrir des fleurs et des fruits du jardin avant de repartir un peu plus haut dans des lieux moins chaud.

 

IMGP1545

 

On boira un premier café, lui aussi du Costa Rica, avec une saveur aussi douce que ce premier matin. Après un petit déjeuner composé du Gayo Pinto traditionnel (Riz, haricots rouges et œufs brouillés avec une galette de maïs), et une douche bien fraiche, ici on vit à l’eau froide, il fait déjà très chaud le matin et dans l’après midi après avoir un peu marché ou bougé ça rafraichit…

 

IMGP1747


Je commence à attendre le bus qui devait passer devant la maison à partir de 9h… Le « à partir » est très important puisque je vais l’attendre une heure, qui passera super vite vu le spectacle qui m’est offert aux alentours. Je vais donc à Puerto Jimenez pour communiquer, un village avec deux rues, je fais le plein et je reviens à 15h.

 

 

IMGP1659

Cyber à Puerto Jimenez


 

 

IMGP1666

 

Finalement je suis heureuse de retrouver ce monde qui s’offre à moi. Je profite de la terrasse et j’observe le Toucan plonger vers les arbres plus en aval. Je commence à m’installer et à me dire que pendant 4 jours je vais vivre avec eux.

 

IMGP1764

 

 

Hermes et Nuria louent deux cabanes, dont une qu’Hermes arrange pour l’arrivée de sa sœur après Noël. Je suis donc la seule locataire du moment et les passages au restaurant ne sont pas très nombreux  en cette période. Je partage leur repas du soir, Nuria m’apprend l’espagnol et le nom de tous les légumes qu’elle a dans la cuisine. Avec Hermes on échange de temps en temps en anglais, il a travaillé pour des restaurants américains au Costa Rica avant de créer sa propre affaire il y a dix ans. Deux de leurs enfants vivent avec eux Marianela et Allan qui vont au Collège de La Palma, il y a une école primaire à Rincon et seulement quatre enfants. Leurs deux autres enfants sont partis en ville finir leurs études et travailler. Leur fille viendra pour Noël.

La nuit tombe vers 17h30, le repas se prend vers 19h et à 20h30 tout le monde dort…On ne veut pas louper le prochain lever du soleil.

 

 

Le 24 décembre m’en offrira un splendide, après avoir entendu les singe hurleurs, qui m’indiqueront chaque jour que c’est le moment de descendre.

 

IMGP1690

Ce matin là Hermes est déjà là et a tout préparé pour l’observation du jour… Il prépare aussi le café, je pense que ça l’étonne un peu de me voir me lever si tôt et m’intéresser à son monde, ça lui fait plaisir de le partager… Il va passer cette partie de la matinée à me montrer les habitants de son jardin et des arbres environnants…

 

IMGP2330

 

Il écoute et il me montre… Après le petit déjeuner, je vais visiter le village qui n’est pas très grand...

 

IMGP1888

 

 

 

 

 

IMGP1892

 

 

 

 

 

 

IMGP1940

Ventana al Golfo (Fenètre sur le golfe)

 

 

Je discute aussi avec Nuria, je fais quelques progrès en espagnol, elle me parle de Noël au Costa Rica et me dit que pour eux, le plus important c’est la crèche.

 

 

IMGP2621

 

 

C’est l’enfant Jésus qui fait les « Régalos » (Cadeaux) aux enfants. Mais depuis quelques années Santa Claus est venu perturber la tradition et ça ne lui plait pas trop. Ils ont installé un sapin en plastique à l’étage (Ils n’ont pas de sapins au Costa Rica) et fait une crèche que je ne verrais pas c’est la partie de la maison qui est privée et je n’ai pas voulu les déranger. Noël c’est un repas et une soirée en famille qui dure jusqu’au matin, ils écoutent de la musique…

 

L’après midi  j’entends Hermes bricoler sa cabane, il m’a proposé d’aller faire un tour en Kayak vers 16h si il avait suffisamment avancé.

 

IMGP1783

 

 

 

 

 

IMGP1947

 

A 16h  nous partons dans le village chercher les deux kayaks et je vais vivre une balade incroyable, un beau moment de silence si je puis dire, parce que la nature émet toujours quelques sons. Quelques coups de rames et nous voilà sur les bords du golfe, accompagnés par quelques pêcheurs et une vue magnifique.

 

 

IMGP1990

 


 

 

 

  IMGP2003-copie-1.JPG

 

 


 

 

IMGP2008

C’est là qu’Hermes à commencé à me parler de son projet, depuis quatre ans les affaires vont moins bien, depuis que la route a été construite pour aller jusqu’à Puerto Jimenez, il n’y a plus grand monde qui s’arrête. Alors il cherche d’autres solutions et il a une idée… Puis il me parle de sa fille aussi, dont il est fier, à qui il a payé des études quand il en avait les moyens et qui maintenant travaille dans une banque à Neilly… On discute, il me demande mon avis, j’aime ce moment qu’il m’offre, un cadeau en cette veille de Noël, une rencontre, un apprivoisement mutuel,… On rit, on s’amuse, la vie est là elle nous sourit… Nous savons l’un et l’autre que ce moment nous portera vers l’avenir et que l’on s’en souviendra autant qu’il le faudra, pour faire de nos vies ce que l’on veut qu’elles soient…

 

 

IMGP1977


Souvent en fin de journée, le temps se couvre et il se met à pleuvoir, nous ne dérogerons pas à la règle, la nuit tombera rapidement et nous rentrerons à la lumière de la torche de mon téléphone, trempés, mais heureux de ce moment partagé et de cette belle complicité…

Je partage le repas du soir avec eux et puis je les laisse vivre leur soirée en famille…

 

Je m’installe sur la terrasse et j’écoute les sons de la nature, je veux vivre le lever du soleil et ces rencontres matinales… Les étoiles aussi sont au rendez-vous… Demain c’est Noël mais la vie m’a déjà fait pleins de cadeaux… Je ne veux pas savoir ce qu’il se passera… Je pense à ma famille et à mes amis, à vous aussi, il est 21h à Rincon au Costa Rica, en France c’est déjà le 25 et il est 4h du matin…Je m’endors les yeux pleins de rêves et les images de cette journée magnifique, gravées à jamais dans ma mémoire…

 

Demain la suite... Et les cadeaux ont continué...

 

 

 

 

 

 

 

logo 2   carte visite christele  FSCF-LOGO-loireatlantique1      Logo       maplemuse-large


 

 

 

 


Retour à l'accueil