IMGP9200 

Connaissez-vous les silences des éléphants…


Nous sommes repartis de Kruger vers 10h et nous avons roulé jusqu’à la frontière du Botswana…


Il y a 11 langues officielles en Afrique du sud, dont le Swana, parce que Bot-Swana, il m’a fallu quelques jours pour faire le lien… Karisso comme beaucoup de gens le parle et Kelsey qui a décidé de connaitre huit langues dans sa vie, parle déjà bien le français ayant vécu dans le New Brinsweak, l’espagnol et le danois qu’elle a appris lors d’un séjour de 11 mois au Danemark à voulu apprendre quelques phrases… Alors, on essaye aussi, mais comme je suis très occupée avec mon anglais, que je veux absolument améliorer de jour en jour, je progresse moins vite en Swana… « Du Mela », ça veut dire bonjour et rien que ça quand vous arrivez à la frontière ça fait déjà toute la différence…


Karisso est un peu fatigué de conduire et la nuit tombe, on s’arrêtera dans un camp près de la frontière pour la nuit, c’est la première fois que l’on monte les tentes. Il ne fait pas super chaud, mais après un bon repas et la fatigue du voyage, le sommeil  trouve sa place.

 

IMGP9018

 

 

Nous reprenons la route le matin de bonne heure… On est tellement concentrés sur les animaux qu’on en oublierait presque ces femmes et ces hommes qui vivent sur le bord des routes et dans ces villes.

 

IMGP9049

 

 

IMGP9113



Il y a deux millions d’habitants au Botswana, 80% de désert.

 

IMGP9057

 

 


 

IMGP9114

 


IMGP9098


Nous traversons ce pays au nord, nous allons jusqu’à Nata.

 


IMGP9193

 

Nous arrivons à Eléphant Sand en début d’après midi, vers 15h30. C’est un point d’eau où viennent boire les animaux du coin et notamment les éléphants… Dès que je suis arrivée j’ai su que ça allait me plaire… Après avoir monté ma tente je vais m’installer sur la terrasse du camp, Kelsey m’accompagne, elle est passionnée par la vie en général et elle a aussi très envie d’observer ces éléphants. 

 

IMGP9209

 

Nous sommes  à distance respectable les uns des autres, nous bougons tranquillement, sans faire de bruit, on s’observe en silence.


J’ai découvert le bruit de l’éléphant qui boit, qui rempli sa trompe. J’ai aussi découvert leur façon de se déplacer tout en souplesse, sans aucune lourdeur et ces échanges entre eux, ces silences.

 

IMGP9250

 

Ils restent immobiles pendant de longues minutes, puis ils recommencent à se déplacer, ils vont les uns vers les autres, parfois ils se poussent ou même ils montrent une forme d’autorité sur l’autre. Il y en a toujours un pour protéger les petits, qui eux jouent avec l’eau, avec leur trompe, avec les autres, certains très jeunes tètent encore leur mère. Je vais les observer pendant cinq heures avec une petite interruption pendant le repas que nous prendront sur la terrasse…

 

IMGP9461

 

Nous sommes tous là subjugués par ce spectacle tellement beau et très particulier, quand la nuit tombe, plusieurs groupes arrivent, il y a une quarantaine d’éléphants autour du point d’eau.

 

Un couple et leur guide, sont là aussi et restent comme nous, scotchés pendant des heures… Ce soir là nous ne leur parlerons pas, concentrés que nous sommes à observer ce qu’il se passe, mais nous nous rencontrerons plus tard, au parc Chobe…


IMGP9308 (2)


Nous restons là sans bruit, sans flash, sans bouger, nous vivons ce moment dans le silence des éléphants qui même quand ils quittent le lieu le font avec beaucoup de douceur et de discrétion… Et puis il y a aussi ce ciel étoilé, rempli de constellations et de planètes qui brillent plus que jamais… Le Petit Prince est quelque part, par là… J’ai beaucoup aimé ce moment et j’ai beaucoup appris sur les relations qu’ils créent entre eux, ça m’a donné envie d’en apprendre plus sur eux…

 

IMGP9500


Le lendemain pendant le petit déjeuner, toujours de bonne heure, il y en a deux qui ne passent pas très loin de notre campement, c’est la route pour aller au point d’eau.

Nous repartons après un trop court moment d’une nouvelle observation, la route va être longue, direction les chutes Victoria au Zimbabwe…

 


IMGP9579

 

 

IMGP9617

 


Nous passons la frontière, avec la surprise d’avoir besoin d’un visa, le mien puisque je suis française me coûtera 30$ US pour les canadiennes c’est 75$ US, il ne fait pas bon être nord  américain dans certains pays. Nous arriverons dans l’après midi au camp de Victoria Falls, on a un peu trainé à s’arrêter pour regarder les oiseaux sur le bord de la route, il y a des aigles.

 

IMGP9542

 

Les filles vont quand même voir les chutes, elles ont prévu d’autres activités le jour suivant et moi je décide que j’y passerai un peu de temps le lendemain…

 

IMGP9663

Le matin je reste au campement, pour me reposer un peu et écrire. Il y a des vervets qui ont repéré le pain que des campeurs ont oublié la veille, il aura disparu à leur réveil pas de pain pour le petit déjeuner.

 

IMGP9686

 

Ils jouent dans les arbres, il y en a même un qui me pique mon crayon pendant que je vais chercher quelque chose dans la tente, il me le rendra un peu pus tard… Puis je décide d’aller passer l’après midi aux chutes, on les entend depuis la veille, j’ai vraiment hâte de les découvrir.

 

Le bruit qui monte, c’est la première chose qui vous revient en mémoire quand on y pense… Cette force que l’on sent sans même les voir, en plus c’est la saison haute, il y a beaucoup d’eau… Ensuite en s’approchant il y a quelques gouttes d’eaux qui vous viennent au visage, c’est le moment d’enfiler le poncho que vous ne regretterez pas d’avoir amené, j’ai même regretté de ne pas être en claquettes, j’ai fini avec les pieds trempés.

 

IMGP9727 - Copie


De l’eau, de l’eau, de l’eau, des tonnes d’eau l’on se demande même d’où elle vient tellement il y en a…

 

IMGP9787

Et puis des endroits où l’on est envahi par un nuage, il pleut, des cordes même parfois. Des nuages qui remontent des profondeurs et qui se déversent sur le bord, là où vous marchez. On ne voit plus les chutes, on est dans un énorme nuage.

 

IMGP9801

 

Et puis des arcs en ciel partout, j’ai du en voir au moins trente… C’est aussi très impressionnant ça, d’être entouré d’arcs en ciel.

 

IMGP0097.JPG


Voilà ce que ça donne les chutes Victoria…

 

 

Depuis que je suis arrivée en Afrique, j’ai décidé de prendre mon temps quand je suis quelque part, autant que possible… Là aussi j’y ai passé cinq heures, j’y ai observé des oiseaux, pas faciles à prendre, ils volent vite ceux là…

 

IMGP9895

 

 

IMGP9920


Et puis j’ai attendu le coucher du soleil en silence, écoutant tous les sons que la nature m’offrait…

 

IMGP0202


Karisso est revenu me chercher, on a partagé un repas tous les quatre et puis on s’est raconté notre journée, c’est sympa de partager ces moments, de regarder les photos et de rire de tout ce que nous vivons… L’ambiance de ce groupe était vraiment sympa, on était en phase avec ce que l’on avait envie de faire et de voir. On a aussi partagé de beaux silences sur la route à penser à un tas de choses…


Le lendemain nous sommes un peu moins pressé, même si comme à chaque fois nous sommes impatients d’aller explorer les lieux, Le Park de Chobe est de l’autre coté de la frontière, on est passé à coté en venant, ça a l’air très beau…

 

La suite dès que possible…

Je suis en route vers Cape Town coté océan Indien, avec des accès internet pas facile, un peu comme en Nouvelle Zélande, sauf qu’ici il n’y a pas vraiment de raison, je vais essayer de comprendre, j’achète donc des heures de connexion… Je me suis arrêtée à Chintsa pour trois jours ensuite direction Port Elisabeth… Mais ça je vous raconterais après…

 


Merci et à bientôt

 

Retour à l'accueil