IMGP2953

Coucher de soleil sur le Mékong à Kratie...

 

Quand je vois à quoi  j’ai été confrontée depuis que je suis passée à Vientiane, je me dis que la vie a décidé de m’offrir des situations de réflexions… Et une petite voix est en train de me dire : « Christine, fais le… ». Peut être bien que c’est celle de Pépite qui se planque depuis tout ce temps là…


Je ne crois pas au hasard… Et pourtant je n’aurai pas du vivre ce que j’ai vécu entre Pakse au Laos et Kratie au Cambodge… Après mes péripéties des deux trajets précédents, j’avais décidé de vivre un moment confortable et tranquille jusqu’au Cambodge… J’étais donc allée chercher un billet de bus m’assurant cette qualité de vie… Un bus VIP avec air conditionné jusqu’à la frontière et un second après le passage pour rejoindre Kratie aussi confortablement…


Qui est responsable de l’attitude et de l’éducation des « Hommes » ? Je suis de loin ce qu’il se passe en France, et ses révélations sur les paradis fiscaux, un trésorier qui participe à cette belle mascarade et en fait des milliers de personnes, qui chaque jour viennent entretenir ces activités, par leur attitude, leurs croyances, leur inconscience,  leur ignorance, leurs peurs…


L’histoire que je vais vous raconter est un exemple de plus, à une échelle bien plus basse, mais c’est parce que l’on commence un jour que l’on fini par atteindre ces niveaux… C’est la dernière fois que je vous écris un article de ce genre dans cette partie du monde… On le sait tous que ça existe et on en a tous marre… Alors je vais vous raconter cette histoire parce qu’elle va me permettre de poser quelques questions et de vous dire comment moi je vois les choses… Pour redonner de l’espoir à ceux qui en auront envie et pour vous expliquer comment j’ai envie de croire en l’avenir… Et oui il reste encore quelques optimistes… Et après je continue de vous faire rêver, avec ces projets à venir et tout ce qu’il sera possible de faire pour y participer…


La descente du Laos m’aura préparé à l’arrivée au Cambodge… L’arrivée au Cambodge me prépare à quoi ? Je vous le dirai plus tard…

 

De-Pakse-a-Kratie 5656

Premier bus...

 


Je suis donc partie de Pakse mercredi matin à 8h… Un bus est venu nous chercher devant l’agence, un bus pas très confortable, mais je pensais que c’était celui qui nous amènerait au terminal, où là j’allais retrouver le beau bus que j’avais vu sur l’affiche… Nous quittons Paksé sans nous être arrêté au terminal et je commence à me demander si finalement je ne me suis pas trompée de bus…


Je vais voir le chauffeur qui me dit qu’il va m’arrêter plus loin, mais que je suis dans le bon bus… Le voyage continue donc dans un bus composé cette fois que d’européens allant sur les quatre milles îles et un, allant comme moi à la frontière… Après 50km et un arrêt collation, nous nous arrêtons pour déposer quelques voyageurs allant sur la première île, puis un second arrêt pour une seconde île, puis un arrêt pour me déposer moi et l’autre passager, au bord de la route où nous attend un mini van qui va nous amener jusqu’à la frontière… Le mec roule comme un cinglé, la clim à fond, heureusement nous n’avons que cinq kilomètres à faire…

 

 

IMGP2780

Mini Van et la frontière du Laos...

 

 

A ce moment là je ne pense plus à rien, je ne cherche même pas à savoir pourquoi je n’ai pas pris le bus que je devais prendre, pourquoi une fois de plus je me retrouve dans cette situation, pourquoi ?… Non je ne pense plus à rien, je vais passer la frontière et tout ce qui m’importe c’est d’arriver au Cambodge…

 

IMGP2783Joueurs de boules entre les deux frontières...

 

Je vais donc au guichet pour la sortie du pays, un homme prends mon passeport, plaisante en anglais et me demande 2$ pour sortir du pays… J’ai presque envie d’en rire…

 

IMGP2784

Entre les deux frontières et au fond mon bus...

 

Je traverse la frontière à pied pour atteindre le Cambodge, premier arrêt à un stand, où je remplis un premier document, on me prend la température avec une sorte de scanne et on me dit que si j’avais été en dessous de 35°C  je ne serai pas entrée, il indique 35.7C, comme pour le voyageur précédent… On en profite pour me demander 1$...

N’ayant pas de visa, on me demande d’aller vers un bureau, où l’on plaisante aussi en anglais, je remplis un nouveau formulaire, je paye 25$, c’est le prix que l’on m’avait annoncé… On me demande ensuite d’aller faire tamponner mon visa à l’autre bureau près de la barrière et l’on m’indique que là bas il ne faut pas payer… Je me dirige donc vers ce nouveau bureau, tout cela se passant plutôt vite, je remplis un nouveau document et l’on me tamponne mon visa… Je suis au Cambodge… Ouf… Enfin…

 

IMGP2786A droite la tente des températures, à gauche les visas, au centre le tampon du visa, Frontière Cambodgienne...

 

En traversant la frontière, j’avais aperçu un bus qui ressemblait bien à un bus qui serait celui pouvant m’amener jusqu’à Kratie, je me dirige donc vers ce bus, déjà très investi par de jeunes voyageurs, j'apprends qu'il aurait du partir depuis deux heures, il va aux temples d'Angkor… Je vais voir le chauffeur, qui me dit d’attendre… En fait le bus est plein et l’on va me proposer avec d’autres personnes de partir en Mini Van…

 

IMGP2795Première photo au Cambodge...


Nous remplissons donc le Mini Van, je m’assois à coté du chauffeur, c’est plutôt sympa, je vois le paysage et j’ai de l’espace, là encore la clim est un peu forte, je commence à sentir les premiers symptômes de la sinusite se pointer… Je lui demande de la monter un peu, mais en fait elle est en panne, il ne peut plus la régler… Il ouvre les fenêtres… Tant qu’il nous amène à Kratie tout va bien…

 


IMGP2806

Village où l'on s'arrête au Cambodge...


Et puis il va s’arrêter dans un village au bord du Mékong, c’est super joli… Là il nous dit que lui va reprendre des voyageurs pour la frontière, mais qu’un autre va nous amener à Kratie… Il est 13h30, nous sommes à 2h de route… Et là va commencer un mic-mac d’une grande subtilité…


Dans le bus nous ne sommes que des étrangers, français, japonais, anglais, allemand… Douze personnes qui occupons les places du mini van… Nous sommes sensés voyager dans ce mini van pour parer au manque de place dans le bus initial et non faire un trajet entre deux villes, en ayant choisi ce moyen de transport… Le propriétaire du mini bus, va donc nous installer après une demi heure d’attente et va aller s’arrêter un peu plus loin… Là il nous fait comprendre qu’il va nous mettre un passager de plus par ligne de siège… Soit quatre personnes au lieu de trois… et que même il va en mettre deux de plus face à la première rangée… Il a déjà installé une femme et son gamin sur le siège avant… On lui explique que nous avons payé pour un voyage confortable, il nous dit ne pas être au courant, il ne veut rien savoir… Face à notre résistance, il coupe le moteur et nous demande de descendre… Nous ne bougeons pas…

Finalement au bout d’une demi-heure, nous acceptons le quatrième passager, n’ayant d’autres solutions pour atteindre Kratie dans des délais raisonnables… Il réussira à nous en rajouter un de plus face à la première rangée et le chauffeur va faire les 50 premiers kilomètres assis sur les genoux d’un autre passager… Nous sommes 21 dans le bus pour une capacité normalement de 14…

 

IMGP2808

Quatre par rangées...

 

 

IMGP2810Deux à la place du chauffeur, un sur le moteur, et la femme et son gamin à droite...


Il y a pleins de pays où l’on entasse les passagers dans les bus, au Costa Rica aussi je l’ai vécu quand je suis descendue à Rincon, en Inde, en Amérique du sud, en Afrique, où l’on vous fait même parfois poireauter pendant des heures tant que le bus n’est pas plein et que l’on vous fait payer des suppléments en route, on le sait ça fait parti de l’aventure même… En fait je crois que ce qui nous a le plus touché à ce moment là, c’est que l’on ne s’y attendait pas… C’est l’effet de surprise, cette façon d’être traité, la manière dont cet homme, qui devait certainement être payé pour nous amener, à voulu améliorer sa situation en nous imposant ces conditions de voyage…


On se l’est prise pleine tête, comme la sinusite qui de coup à passé le cap supérieur et m’a fermé l’œil droit… Quand on ne veut plus voir, on ferme les yeux… Mon œil se fermait sur ce que m’offrait ce monde à voir… J’avais mal à la tête et il nous restait minimum deux heures de voyage, il était déjà 14h30, quand on aurait du arriver vers 15h, il faisait chaud, très chaud et je n’avais plus d’eau…


Et là mon esprit a repris de l’énergie pour venir écrire et comprendre ce qu’il venait de se passer… Pourquoi vivons-nous ce type de situation ? Qu’est qui entraine cela ?… Et c’est là que la question s’est posée… Qui est responsable de l’éducation des «Hommes» ? Qui est responsable de leur attitude et de leur capacité à avoir ce type de réaction ?…


Et ce n’est pas fini, le monde va continuer de nous proposer d’autres situations, d’autres horreurs même parfois… Et je ne vais pas me laisser faire… Là pour arriver et pour pouvoir commencer à travailler plus en profondeur sur le sujet, j’ai cédé, j’ai accepté ce que l’on me proposait. Ceux qui montaient en plus de nous, eux acceptent… Certainement parce que c’est moins cher, quoique je n’en suis même pas sûre, mais surtout parce qu’ils ne savent peut être pas comment faire autrement, voir ils trouvent ça normal… Il y a pleins de choses que l’on trouve normales… Et pendant le voyage il en a déposé trois et en a repris trois… Alors ma pauvre Lucette tu vas me dire : « Oui mais c’est le jeu… »… Ben non c’est le jeu de certains, ce n’est pas le jeu de tous… Nous on subit et on se tait…

 

IMGP2830La route, entre piste et goudron...


On laisse faire, on ne réagit même plus, parce que l’on a peur de perdre le peu que l’on a, parce que l’on n’a pas envie de prendre des coups, parce que l’on préfère ne plus bouger que d’aller se faire mal à la tête à trouver des solutions… On a peur et plus on aura peur moins on bougera… Moi aussi parfois j’ai peur… Quand je lui ai dit non pour son dernier passager qu’il voulait me coller sur la mini banquette devant moi et qui a fini par monter et porter le chauffeur sur ses genoux, j’ai bien cru qu’il allait me sortir du mini van, je n’étais pas hyper rassurée, mais je n’étais pas seule, et ce sont les autres qui sont intervenus…

La solution ce n’est pas la guerre et ça ne le sera jamais, en plus cela m’arrive dans un pays qui l’a tellement connue la guerre… On la connait la solution… Mais qui aura la force et l’énergie de la mettre en place… Qui est prêt à rentrer en résistance, à accepter de tout perdre peut être pour tout gagner demain… Il va falloir réinventer un monde, redonner de l’espoir, trouver de nouvelles formes d’échanges qu’elles soient monétaires ou éducatives et intellectuelles… Ce qu’il se passe en France, mais aussi de façon générale partout dans le monde vient nous le confirmer… Nous ne pouvons pas accepter d’offrir ce monde à nos jeunes… Nous sommes tous responsables de l’éducation des « Hommes »… Nous avons chacun quelque chose à y faire…


Alors je cherche, des sociologues, des philosophes, des anthropologues, des économistes, des spécialistes de certaines parties du monde et toutes sortent de chercheurs, qui accepteront de ne pas gagner grand-chose dans leur vie, mais qui seront prêts aussi à m’aider à inventer un autre monde… Moi je m’occupe des réseaux et du terrain… Et puis je cherche aussi des femmes et des hommes, qui accepteront de participer à cette résistance et à s’engager sur un chemin qui risque d’être un peu long, mais plein de promesses… Parce que l’on est plus nombreux à ne plus vouloir que l’argent ait le pouvoir sur nos vies et rende l’être humain dépendant,  contraint et violent… Peut être même que je vais m’engager dans des mouvements qui existent déjà…

 

IMGP2948Coucher de soleil sur le Mékong à Kratie...


Voilà, maintenant je vais rester un jour de plus à Kratie, parce que je veux aller voir un lieu et vous montrer à quel point ce monde est beau, avec Pépite demain on va s’offrir une journée de scooter… Jusqu’à mon arrivée en Afrique (Un autre sujet sensible), je vais vous faire rêver de ce que ce monde peut nous offrir, parce que l’espoir est aussi là, avec ceux qui sont pleins de générosité et d’amour pour l’autre… Je suis dans une Guesthouse bien sympa avec vue sur le Mékong, ce fleuve aux couleurs d’or quand le soleil vient se coucher sur ses rivages… Mon mal de tête et ma sinusite vont beaucoup mieux… J’ai rouvert mon œil et je regarde le monde avec tout l’amour que j’ai pour lui, je rêve et  j’aime rêver… Avec vous… Parce que ce monde vaut le coup que l’on s’y attarde et que l’on prenne soin de la nature, des animaux et des « Hommes »…

 

De-Pakse-a-Kratie 5735


Et au moment où je finis d’écrire cet article, dans ma cantine du matin… Des jeunes d’une école passent dans la rue avec des sacs poubelles pour ramasser tous les plastiques qui volent partout sur les routes, un début d’éducation à l’environnement… Un beau message aussi que celui là… Alors j'ai essayé de discuter avec eux, mais ils ne parlent pas l'anglais... Et je ne parle pas cambodgien...

 

«Si l’on peut te prendre ce que tu possèdes, qui peut te prendre ce que tu donnes ? »

Antoine de Saint Exupéry

 

 

Merci à tous

A bientôt

 

 

 

 

 

 

 

 

logo 2   carte visite christele  FSCF-LOGO-loireatlantique1      Logo       maplemuse-large

 

 

 

 

 

 

 

 

 


Retour à l'accueil