APRES LES IMAGES LES MOTS

Marianne et Anne c’est la Cabane en France avec Jeanne, Chloé et Julie. Marianne nous propose un témoignage après son voyage au Costa Rica.

APRES LES IMAGES LES MOTS

 

L'envie de partager est trop forte parce que partir et revenir s'est se ressourcer, s'inspirer mais c'est aussi témoigner... En tout cas c'est ainsi que je le vis.

On ne revient pas du Costa Rica sans passer par la philosophie, escale inévitable, essentielle, pour ne pas laisser tout ce vécu se dépouiller de toute sa teneur dès que s'abattent les prémices de la routine retrouvée.

Impossible de ne pas laisser venir à l'âme les questionnements existentiels qu'imposent le souvenir de ces scènes troublantes de luxuriance, d'abondance, de diversité...

Qui suis-je ? Moi si petit être, devant ces géants de végétal, ces splendeurs animales qui peuplent ce pays originel ? Quelle place ai- je dans ce gigantesque écosystème du vivant ? Quelle place, je prends ? De quoi dois-je jouir ? Quel est ce qui m'est destiné ? Quel doit être ma contribution en échange ?

Qui suis-je ? Moi, Française, au milieu de ce peuple Costaricien ? Que suis je venue chercher ?

Qu’ai-je à apporter ?

Ce peuple Costaricien avec lequel j'ai pris énormément de plaisir à essayer de communiquer sans même avoir de notion d'espagnol m'a ouvert ses bras et son sourire sans rien attendre en retour.

Le tourisme est un axe essentiel de l'économie du pays.

Habitée sans même m'en rendre compte de cette peur de l'autre instituée dans notre hexagone, j'avais, tout au moins au début, l'obsession de chercher « à ne pas me faire avoir » !

Futile comportement dans un pays où l'armée a été abolie au profit de l'éducation. Des écoles partout, un taux d'alphabétisation de 97 % et quand on voit la topologie des terres Costariciennes ... On ne peut que s'incliner et remballer ces absurdes trouilles d'occidentales.

La police n'est là que préventivement. Jamais nous avons été témoins d'altercations publiques et si les automobilistes klaxonnent à tue tête c'est pour prévenir, remercier mais jamais engueuler !

L’Environnement, La culture, L'éducation, La paix ! Les voilà les thèmes des cabanes et ce n'est pas par hasard que ce projet a pris naissance dans une « cabinas » du sud du Costa Rica !

Toutes ces questions sont celles que nous poserons dans les « Cabanes » autour du monde.

Il est plus que temps de se les poser.

Ce superbe pays qui semble gardien de notre matrice originelle, ce peuple adorable et souriant qui nous ressemble tant sont déjà sur la pente dangereuse de ce que nous appelons en occident « le développement ».

L'huile de palme, le tourisme de masse, la pollution, la déculture au profit de la culture unique américaine ….

Le Costa Rica résiste mais jusqu'à quand ? Je me sens responsable et solidaire de ce monde du vivant dont je suis issue et je ferais ma part de colibri avec ardeur et ferveur pour permettre aux générations futures de jouir aussi de tout ce que j'ai joui au cours ce de premier séjour au Costa Rica... Parce que c'est certain... Il y en aura d'autres!

Marianne

 

APRES LES IMAGES LES MOTS
Retour à l'accueil