.

Julie, Marianne, Anne, Chloé

Hier avec Julie et Chloé, nous sommes allées dans l'Argentonnais rencontrer Marianne, Anne, Jeanne, Gilbert, Marguerite, Loïc et David.

Je leur ai proposé de raconter leur voyage, comme on le faisait quand nous avions partagé celui du Costa Rica en mai 2015.

Et voilà ce qu'elles ont à vous raconter.

Texte de Julie

Cela faisait déjà longtemps que Chloé et moi attendions ce moment : aller voir les lieux dans les Deux Sèvres où devrait se trouver la Cabane France. Cette journée nous a permis de rendre plus concret notre projet. A l'aide de Marianne, Anne et Christine nous avons rendu visite à deux octogénaires qui souhaitent vendre leur terrain, puis à l'architecte qui s'occuperait de la construction de la cabane ou encore David et Loic deux "Colporteurs" d'une générosité extraordinaire.

Cette journée a été géniale avec beaucoup de rencontres chaleureuses qui nous ont réchauffées le cœur malgré les 2 degrés dehors Ah ! Ah !
Merci à vous tous, vous nous permettez de faire vivre notre association et nos projets.

 

Texte de Chloé

À première vue, c'est un paysage rural, des champs perdus en pleine campagne. Après une journée passée dans cette région, je me suis rendue compte qu'en creusant un peu, cette terre est précieuse, enrichie par les personnes qui la cultivent. En fait, c'est sûrement ce calme et ce naturel préservé qui ont donné cet élan de liberté et de solidarité à Marianne, Anne, Jocelyn, Loïc, David ....

Tous ont choisi de mener une vie avec les autres, plutôt qu'une vie contre les autres comme c'est majoritairement le cas actuellement, en rétablissant le simple bon sens du vivre ensemble. Tous partagent les "valeurs" de notre projet, si bien qu'on pourrait se demander si elles ne sont pas universelles et innés. En effet, c'est un terreau fertile pour les nombreuses associations actives dans la région : que ce soit La Colporteuse sur les thèmes de l'éducation et de l'environnement, Un pour 100 sur l'accueil de migrants ou encore Passage...


Après ce voyage dans le pays Argentonnais (car le dépaysement était bien total), l'envie de mettre en œuvre le projet cabane n'est que décuplée. Jeanne va sûrement se joindre à nous pour consolider les fondations de l'association, Marianne et Anne nous assurent un appui local, le territoire des Deux-Sèvres nous accueille à bras ouverts : même si tout reste encore à construire, les moments que nous venons de vivre nous ont démontré que tout est possible.

 

.

 

Retour à l'accueil